• Jacques Le Cornec au Château Royal de Collioure.

    Pour sa toute première exposition Jacques Le Cornec nous ouvre avec bonheur ses carnets de dessins. L'artiste croque sur l'instant des morceaux de cette côte catalane qu'il rend avec beaucoup d'humilité et de douceur. Il sait rendre l'âme qui habite ces lieux. Le visiteur prend beaucoup de plaisir à déambuler parmi ses dessins qui pointes parfois des détails que l'on n'avait pas observé auparavant.  C'est étonnant comme dans un dessin en noir et blanc il a su rendre la lumière et suggérer la couleur. J'ai rencontré avec un nouvel oeil cette côte catalane que je pensais pourtant bien connaître. Une vraie réussite.

    Cette exposition est ouverte au Château Royal de Collioure jusqu'au  16 février 2014.

      

      

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

     

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

     

    Jacques Lecornec: "Marcher, flâner, dessiner sur la côte catalane"

     


  • Matthieu Malvoisin au Palais des Rois de Majorque

      

    Matthieu Malvoisin nous propose pour sa nouvelle exposition de grands formats sur le thème du chamanisme.

    Cette exposition s'inspire des ouvrages de Carlos Castañeda, anthropologue Américain qui a travaillé dans les années 50 sur le chamanisme Sud-amérindien.

    A la lumière de cette nouvelle approche et fidèle à son sujet de prédilection, Matthieu Malvoisin propose une nouvelle interprétation de l'être humain.

    Le masque, le visage, la figure conservent une place essentielle dans ce travail mais il impulse une dynamique qui n'existait pas antérieurement. En effet, L'homme représenté aujourd'hui est en mouvement, debout, il danse. Une danse spirituelle qui ne le rattache que très rarement au sol.

    Les  oeuvres précédentes montraient un homme statique, qui subit les variations. Un homme passif, peut-être triste qui constate sa condition. A ce titre je le reprocherais des "Vanités". Mais l'homme d'aujourd'hui est actif, il semble chercher sa condition, il lutte, il prend en main sa construction.

    L'homme se détache d'un fond coloré à la fois structuré et accidenté, le corp nu est habillé de lignes brisées ou de lignes courbes et continues.

    Son travail toujours personnel évolue. Il reste résolument positif et créatif.

    Cette exposition est à voir jusqu'au 2 février à Perpignan au Palais des Rois de Majorque.

    Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"

    Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"Matthieu Malvoisin: "Le feu du dedans"






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires